Ça branle dans le manche

Auschwitz commence partout où quelqu'un regarde un abattoir et pense: ce sont seulement des animaux. T.Adorno

26 août 2006

PAS PLUS FUTE QU’UNE MOULE

File_200406_101487_7 C'est à peine énervé que, rentrant de vacances, je me défoule, quelques jours aprés avoir lu un papier dans le libé du 24/08 sur le blocage du bateau de Greenpeace, le Rainbow warrior, au large du port de Marseille.

Il faut savoir que l'association mène une action de sensibilitation autour de la pêche intensive du thon en particulier et de la gestion de la biodiversité marine en général.
www.greenpeace.org/france

Ce blocage a été organisé par un syndicat d'employeurs dont les méthodes démocratiques rappellent furieusement celles du CIDUNATI autrefois et celles des organisations professionnelles de transports routiers aujourd'hui.
Alors, il y a un gars, un dénommé S.Perez, président du Syndicat des thoniers de la Méditerranée, qui monopolise la parole (forcément il est président et il fait chaud) qui fait dans le délicat : une association de drogués de merde ! Des babouins !

On va être obligés de les éclater ! le trois-mâts de Greenpeace ( «la pisse verte); bandits, voyous, provocateurs, intégristes écologistes, bande de tarés fumeurs de joints; si les autorités françaises baissent le froc, nous, on ne le baisse pas.

Ce Perez qui n'a pas osé dire "enculés d'écolos", "pédales vertes", "tarlouzes gauchistes" car il est président, ya libé et France 3 Région PACA qui sont là-faut assurer putaing cong-il a du bol.
Du bol car malgré son QI de lamellibranche trépané, je vais faire un effort pour lui expliquer deux ou trois choses afin qu'il se couche moins con et que sa femme ne le trompe pas un jour avec un drogué chevelu fumeur de joint :

- la mer, cette méditerranée dont tu es si fier quand tu as 10 jaunes dans le cornet, ne t'appartient pas, ni les poissons qui y vivent, ce thon rouge que tu ramasses à la tracto-pelle, avec des dauphins le cas échéant. C'est un patrimoine mondial, ce qui veut dire qu'il est autant à moi qu'à toi. Dis que la planète terre t'appartient sous prétexte que tu y es né pendant que tu y es
- avant que tes gosses ne réalisent que le poisson c'était autre chose que des bâtonnets panés, fais un effort pour comprendre que l'inconscience écologique transcende toutes les catégories sociales, économiques et politiques
- tu es abusé par la modestie des destructions écologiques que tu commets à ton échelle ? Lis bien ceci. Imagine plutôt : tu as récolté du grain en août pour permettre à ta famille et à toi même de passer l'automne et l'hiver sans problème. T'es un mec intelligent, jamais il ne te viendrait à l'esprit de tout bouffer ce blé en crêpes et en pain dès le mois de novembre. Et pourtant c'est ce que tu fais en pêchant comme un taré du thon rouge, avec tes filets qui raclent et font crever tout ce qui traine dans leurs parages.

Tu comprends mon con joli ? Non seulement tu fais porter aux autres la responsabilité du saccage de cette planète et de cette mer en particulier mais en plus, tu méprises ceux qui tentent d'éveiller l'attention des humains sur les comportements qui souillent, détruisent, éradiquent toute vie, toute beauté, tout équilibre sur cette terre qui est aussi la mienne.

Mais tu n'est pas le pire car tu n'es pas un sophiste. Ton irresponsabilité est brute de décoffrage.Tu as une excuse : le principal ennemi de la terre c'est le marché (et les états qui laissent faire).
Tu es par contre un vrai soldat car vindicatif, querelleur et obéissant.
Au service de la loi du plus fort, de cet abruti qui stocke de l'essence dans sa maison nichée dans une pinède des Baux de Provence.

       

Posté par TAOMUGAIA à 16:51 - Biodiversité - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire