Ça branle dans le manche

Auschwitz commence partout où quelqu'un regarde un abattoir et pense: ce sont seulement des animaux. T.Adorno

20 juillet 2007

La peau de l’ours sinon rien

Ils n'ont pas 5 mn pour garder leurs troupeaux de moutons mais ils sont hyperactifs. Ils n'arrêtent pas, c'est bien simple. Descendre dans les rues armés de leurs fusils, organiser des battues sauvages pour affoler l'ours, menaçer de pertuber le cours du Tour de France lundi prochain, préparer la réunion avec le ministère de l'environnement du 26 juillet, c'est du boulot ! En plus, ils ne sont, à tout casser, que 200, alors c'est vous dire ! Les éleveurs, bergers et chasseurs des Hautes-Pyrénées n'ont peur de rien,... [Lire la suite]
Posté par TAOMUGAIA à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]