Ça branle dans le manche

Auschwitz commence partout où quelqu'un regarde un abattoir et pense: ce sont seulement des animaux. T.Adorno

23 juillet 2007

Les courses de taureaux, c’est pour les minables, les caves, les lavedus

  Pas de bol pour les nazes. C'est le résumé de ce fait divers relaté par le quotidien La Nouvelle République daté du 18 juillet. Un homme, séparé de sa femme, avait la garde de son gosse âgé de 10 ans et n'avait rien trouvé de mieux que de l'amener à 'l'encierro' de Pampelona (Espagne, Navarre), qui est, comme son nom ne l'indique pas, un lâcher de taureaux renommé (suivi d'une corrida évidemment), une course à la con fréquentée par un nombre incroyable de pauvres types avides de sensations frelatées pour demi-portions. ... [Lire la suite]
Posté par TAOMUGAIA à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]