Ça branle dans le manche

Auschwitz commence partout où quelqu'un regarde un abattoir et pense: ce sont seulement des animaux. T.Adorno

06 janvier 2010

Il n’y a pas de fourrure sans cruauté !

  Chaque seconde, un animal meurt à cause de la mode ! C’est la réalité crue et hideuse cachée derrière la vitrine lisse et aseptisée du commerce de la fourrure.Chaque hiver, plus de 40 millions de mammifères sensibles et intelligents sont massacrés à cause de la fourrure qu’ils portent sur le dos. C’est l’équivalent d’un animal tué, chaque seconde pendant une année entière, et qui agonise au prix d’épouvantables douleurs et d’inutiles souffrances.Les conditions carcérales épouvantables provoquent de profonds troubles... [Lire la suite]
Posté par TAOMUGAIA à 07:04 - - Commentaires [7] - Permalien [#]