Ça branle dans le manche

Auschwitz commence partout où quelqu'un regarde un abattoir et pense: ce sont seulement des animaux. T.Adorno

16 février 2010

Viandards et bracos : la nature aux yeux vitreux

arton1631_31f50

C'était dans le cadre d'une battue au sanglier. Ce viandard avait flingué une louve. La différence entre un braco et un chasseur est mince...Peut-être pourrait-on dire qu'un braco, c'est un chasseur qui ne s'est pas fait gauler !

La milice des talus va défendre le tueur d'espèce protégée (on estime à plus de 100 le nombre de loups braconnés depuis 2000).  Il y aura une manif', des invectives, de la baston qui sait ? Les forces de l'ordre attendent entre 1500 et 2000 personnes, ce jeudi 18 février, dans les rues de Gap.
Afin de te donner une idée sur la haute conception que le milieu des viandards a de l'animal sauvage, du loup en l'occurence, grand prédateur s'il en est, je te livre le propos fulgurant de Sandrine Hauser, la présidente des jeunes agriculteurs du 05 qui soutient le prévenu : "On est pas contre le loup, du moment qu'il est parqué dans un zoo."

Communiqué

Braconnage d'une louve : les associations demandent une condamnation exemplaire

Le 18 février aura lieu à Gap le procès du chasseur qui a abattu une louve à Esparron (Hautes-Alpes) en 2009.
Cette louve n’était responsable d’aucun dégât, et fut tuée lors d’une chasse en battue. Le tireur l’avait-il identifiée ? Si c’est le cas les circonstances sont aggravantes… et dans le cas contraire, il eut tout aussi bien été capable de tuer un chien ou un enfant jouant dans le bois.
Ce flagrant délit a été constaté par les gardes de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage. La peine maximale prévue est 6 mois d’emprisonnement et 9 000 euros d’amende.

Des chasseurs et une partie des éleveurs ont d’ores et déjà prévu de manifester leur soutien au braconnier, démontrant ainsi leur plus complet mépris des lois. Même s’ils ne sont pas représentatifs de la majorité de leurs « corporations », ces groupuscules jettent le discrédit sur leur population.
Cette manoeuvre d’intimidation ne doit pas empêcher le tribunal de rendre la justice et d’appliquer une peine exemplaire.

Il est inadmissible que les cas de braconnage de grands prédateurs ne soient pas punis en France. La plupart du temps, les plaintes sont classées sans suite, les auteurs de ces infractions sont relaxés ou ne se voient infliger que des peines ridicules sans pouvoir dissuasif envers d’éventuels candidats au braconnage.
Faut-il rappeler que les ours, loups et lynx sont des espèces en danger, protégés par la loi française et européenne ?

Les associations signataires demandent donc à la justice qu’elle punisse le coupable à la hauteur de la gravité de son acte. En cette année 2010 qui a été consacrée Année internationale de la biodiversité, il est grand temps que l’État français fasse preuve d’efficacité dans la lutte contre le braconnage et tienne ses engagements internationaux.

Associations signataires : Animal Cross ; A pas de loup ; APIE ; AVES France ; Convention Vie et Nature ; IDAE ; Loup.org ; NOA France ; Rassemblement Anti Chasse

Posté par TAOMUGAIA à 08:15 - Les assassins de la nature - Commentaires [9] - Permalien [#]

Commentaires

    Cela m'étonnerais qu'il soit condamné, ou alors a une peine des plus ridicule. Le loup n'est il pas un concurrent pour eux. Et un beau trophée.
    Quand à la "Dame" sité plus haut, si on l'enfermait elle, car avec des idées comme les siennes, on se demande ce qu'elle a, pour le reste, dans le crane.
    KlaRA

    Posté par KlaRA Desgaspard, 16 février 2010 à 10:23
  • un message de gérard charollois

    www.ecologie-radicale.org

    Opposants à la chasse :rassemblez-vous !

    La CVN salue toutes les initiatives, tous les mouvements qui concourent, dans la clarté ou dans l'ambiguïté, dans la fermeté ou dans la pusillanimité, à la défense de la Nature, de la diversité biologique, des animaux, êtres sensibles.
    Il y a des durs, des mous, des purs qui épurent, des radicaux et des ralliés, des combattifs et des gestionnaires, des téméraires et des timorés, mais on ne se refait pas et après tout la vaste nébuleuse écologiste est riche de ses différences, voire de ses divergences légitimes.
    En cela, nous sommes radicaux sans être fanatiques puisque l'affirmation claire, résolue, inébranlable de nos convictions n'exclut nullement le respect que nous portons à tout autre mouvement de sensibilité résolument ou vaguement écologiste.
    Jamais nous ne dénigrerons un quelconque individu, les attaques personnelles étant toujours méprisables et subalternes.
    Aussi, nous nous en tiendrons aux faits, laissant à chacun le soin d'en tirer les conséquences .
    Mais nous ne pouvons pas taire l'arrivée au sein du conseil d'administration de la LIGUE ROC, autrefois RASSEMBLEMENT DES OPPOSANTS à LA CHASSE, de Monsieur Gilles PIPIEN.
    Bien sûr, ce nom ne vous dira rien, si vous n'êtes pas familiers des cercles para-ministériels.
    En revanche, vous connaissez Madame Roselyne BACHELOT qui fut, pour ceux qui aiment les animaux et la Nature, la pire ministre de l'environnement qu'ait eu ce pays.
    Grande amatrice de corrida, de chasses diverses, cette ministre fit voter le 30 juillet 2003 une loi "chasse" révisant dans un sens favorable à ses amis chasseurs la précédente loi "chasse" déjà pro-chasse, adoptée par la "gauche" le 26 juillet 2000.
    Elle légalisa les tendelles en LOZERE, rétablit sur la liste des espèces susceptibles d'être classées nuisibles la martre, le putois et la belette qu'avait retiré le meilleur ministre de l'écologie que nous ayons eu, Yves COCHET.
    Elle prit des arrêtés d'ouverture de la chasse aux oiseaux d'eau en août, en violation du droit communautaire, arrêtés que la CVN fit annuler par le Conseil d'Etat.
    Mais surtout elle fut l'auteur de cette pensée profonde: "Lorsque la chasse recule, c'est coca-cola qui avance"!
    A méditer longuement.
    Or, le directeur de cabinet de cette ministre inspirée n'était autre que M. Gilles PIPIEN.
    Pour sa part, il se signala à notre attention en se rendant le 7 mars 2003 sur les cols ardéchois où il rencontra une horde de braconniers particulièrement connus pour leur virulence et leur assura qu'il agirait pour leur permettre de tirer le migrateur en mars, nonobstant la directive communautaire sur la conservation des oiseaux et les innombrables jugements du tribunal administratif de LYON censurant cette chasse de fin d'hiver.
    Alors, est-ce la LIGUE ROC qui rejoint Gilles PIPIEN, homme sans doute parfaitement estimable et libre de ses propres choix idéologiques, ou l'inverse ?
    Il est vrai que Théodore MONOD, ferme opposant à la chasse, ne préside plus le RASSEMBLEMENT DES OPPOSANTS A LA CHASSE et que j'ai l'avantage de ne plus émarger à ce mouvement depuis quinze ans.
    Mais à force de glissement idéologique, ne verra-t-on pas demain M. NIHOUS au conseil d'administration de la LIGUE ROC ?
    Après tout, chacun est libre de ses choix. Il suffit de les assumer pleinement.
    Combien je suis honoré d'être gratifié de l'épithète "d'extrémiste" par ceux qui ne le sont pas!
    Dans le respect des personnes et des opinions, il y a des faits qui se passent de tout autre commentaire.
    Opposants à la chasse, rassemblez-vous car il faut continuer le combat.
    Nous, CVN, sommes abolitionnistes de la mort loisir, de la mort spectacle, de la souffrance infligée aux animaux, comme nous condamnons les atteintes aux milieux naturels.
    Pour nous, le respect du vivant et l'amour de la Nature restent à l'ordre du jour.

    Gérard CHAROLLOIS
    Président de la CVN

    Posté par terrienne01, 16 février 2010 à 10:53
  • communiqué de presse du KDL

    Communiqué de presse de l'association Le Klan du Loup

    Le 18 Février 2010, deux syndicats agricoles, autoproclamés représentants du monde pastoral, ont appelé à assiéger la ville de Gap en soutien au braconnier d’Esperron. Non contentes d’inciter d’éventuels manifestants à un acte de guerre (le siège d’une ville étant un acte de guerre), ces organisations agricoles utilisent, en plus, un établissement public pour une collecte de fonds en soutien au braconnier. En effet, les éventuels donateurs doivent envoyer leur aide financière à la Chambre d’Agriculture de Gap, ladite Chambre se faisant ainsi le collecteur d’une sorte d’ "impôt révolutionnaire" en soutien à un acte illicite.
    A noter l’étrange silence des pouvoirs publics, que ce soit les Ministères de l’Écologie et de l’Agriculture ou la préfecture de Gap.
    Manifestement, les élections régionales sont une bonne excuse pour faire et laisser dire tout et n’importe quoi, sous prétexte de glaner quelques voix, même si les institutions de la République doivent être mises à mal.
    Pour ces gens-là, le sang d’une louve braconnée à Esperron vaut bien une place de conseiller régional...

    Posté par Le Klan du Loup, 16 février 2010 à 11:26
  • Nous sommes dans un pays où nous sommes obligés de FERMER NOTRE GUEULE.

    En face ils ont tous les droits.: tuer, dégommer.
    Il n'y a plus d'espèces protégées.Le loup dérange : on tire, l'Ours dérange on tire, la Lynx dérange on tire, les renards sont importants dans la nature ben non on élimine.

    Quad donc que l'Etat prendra ses responsabilités en intervenant dans les Zones de Non droit qui se créé en France : Alpes, Pyrénées, Vosges/Jura.

    Je crois tout simplement qu'une minorité de personnes font et défont les lois.

    RAS LA CASQUETTE DE CES GENS QUI REFUSENT LES LOIS DE LA REPUBLIQUE.

    Posté par ours64100, 16 février 2010 à 12:12
  • Ce sont elle et ses semblables...

    ...qu'il faudrait parquer dans des zoos.Et puis zut, en tant que contribuables, on aurait notre mot à dire vu les subventions et les indemnisations que nous payons à ceux-ci.Et Bachelot aussi d'ailleurs, il faudrait la parquer, ou l'enfermer dans un vestiaire de rugby puiqu'elle semble apprécier la compagnie des joueurs de l'équipe de France.Quant au ROC,à une époque, j'ai failli y adhérer : on m'en a dissuadé.Je comprends qu'on a bien fait.

    Posté par morsli, 16 février 2010 à 19:33
  • Hors sujet

    Je ne connais pas le ROC. Mais je trouve triste qu'au sein des assoc., les gens se "tirent" dessus. Et c'est pourtant commun.

    Je voulais simplement rappeler à ceux qui l'auraient oublié, qu'à la fin du mois, se tiendra à lyon, le Salon Primevère, avec des stands pour la défense animale, et que vous êtes tous les bienvenus, vous, mes amis.

    Posté par mimi, 16 février 2010 à 20:04
  • Ben, nous non plus on n'a rien contre les grocs, à condition qu'ils soient bouclés là où ils ne pourront pas nuire.

    "Faudrait construire des asiles pour les cons, mais vous imaginez la taille des bâtiments..."
    [extrait d'un dialogue du film "Tais toi !"]

    Posté par croco, 17 février 2010 à 08:40
  • J'ai peur que ce braco s'en tire une nouvelle fois sans rien, ou alors une amende qui sera payée par d'autre.

    C'est triste...et révoltant.

    Posté par goupil38, 17 février 2010 à 17:08
  • les amis de la nature

    aiment bien les loups, tant qu'ils sont dans des cages et qu'on peut amener ses gosse taper contre les vitre le mercredi après midi. Instructif -_-'

    Posté par l'elfe, 17 février 2010 à 18:13

Poster un commentaire