Ça branle dans le manche

Auschwitz commence partout où quelqu'un regarde un abattoir et pense: ce sont seulement des animaux. T.Adorno

12 juin 2010

Incroyable ! En France, un décret protège des tueurs en série !

CHCL0143

Il y a eu beaucoup de réactions consternées, écoeurées, à la publication d'un décret incriminant pénalement l'entrave à la chasse.
Tu as déjà pu prendre connaissance de la réaction du RAC (Rassemblement Anti Chasse) ici-même; la lettre ouverte de la Fondation Brigitte Bardot à Jean-Louis Borloo (
http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/tele/rep1/2010/lettre-borloo-decret-chasse-06-2010.pdf) ne fait pas dans la dentelle; et voici également le communiqué de CVN, la Convention Vie & Nature qui appelle un chat un chat et ne manque pas de souligner combien ce gouvernement est docile avec la racaille des talus. On parle bien de ces types qui assouvissent, compulsivement, régulièrement, leur besoin de tuer.

Communiqué de CVN

"Le calamiteux gouvernement a osé, cédant aux injonctions du lobby de la chasse, édicter un décret, le 4 juin 2010, faisant de l'entrave à ce loisir une contravention de cinquième classe.

La chasse devient ainsi l'unique activité récréationnelle bénéficiant d'une protection pénale.
Aucun loisir n'a jamais été protégé par une quelconque infraction d'entrave.
Ce fait prouve:

1. que le ministère est servile et obéit docilement à la voix de son maître.

2. que les manifestants contre la chasse, ceux qui s'interposent lors des chasses à courre, n'ont jamais exercé la moindre violences à l'encontre de quiconque car, à défaut, il n'eut point été nécessaire de créer une incrimination nouvelle pour les sanctionner.

3. que la chasse, mort loisir, est une pratique réprouvée, intolérable dans une société civilisée. elle en appelle, pour se maintenir, à la répression de sa réprobation et doit attenter à la liberté en faisant adopter par ses valets des normes exorbitantes du droit commun.

Cette scélératesse réactionnaire constitue un puissant encouragement à combattre le loisir de mort."

Posté par TAOMUGAIA à 08:22 - Traditions connes et cruelles - Commentaires [13] - Permalien [#]

Commentaires

    Ancien Régime : le retour

    Ce n'est quand même pas de ma faute si "loo" signifie "chiottes" en anglais et que la dégustation de couleuvres à chaque repas est pour certains un plaisir.
    Ce décret fleure bon l'Ancien Régime et méprise les gueux que nous sommes, citoyens ordinaires. On sait comment tout cela s'est terminé il n'y a pas si longtemps.

    Posté par Régis, 12 juin 2010 à 10:32
  • J'ai parfois l'impression que pour 1 pas en avant nous faisons 2 pas en arrière... C'est tellement decourageant..

    Posté par Nada, maman VG, 12 juin 2010 à 13:15
  • eh ben... on est pas sortis le cul des ronces, avec "Bord de chiottes" et le reste de cette foutu cliques de tueurs ravis...

    Posté par CHRISSOU BOUBOUS, 12 juin 2010 à 13:21
  • Rien de nouveau dans ce monde pourri où politique et et la chasse vont main dans la main sur le chemin de la destruction inutile des animaux.

    Posté par ours64100, 12 juin 2010 à 18:21
  • FRANCHEMENT !!!

    Y a t-il quelque chose de surprenant à voir édicter une pareille Loi de Protection pour les viandards , dans pareil gouvernement ???...
    En avant les pépétes !!! Qu'ils crévent tous ceux qui pour du sale fric ou des cartes électorales , ne craignent pas de fricoter avec les brutes aux cerveaux épais !!! Tout ce qui est mauvais ce gouvernement le fait : Avanti les jeux en ligne ! Avanti les barbouzes dans l'ombre ! Avanti tout ce qui dégrade l'Humain ...pourvu que ça rapporte gros !!! Droite ? Gauche ? Milieu !!! vous avez trouvé : Le Milieu comme on dit des mafiosi - a gerber ((

    Posté par La Bernache, 13 juin 2010 à 10:55
  • prosélytisme reconnu

    le 26 mai 2010 a été publié le Cahier de doléances des États générEux pour l’enfance, lancés par près de 80 organisations en réponse à la politique menée par le gouvernement, néfaste pour la protection de la jeunesse. Une centaine de contributions a été rassemblée dans cet ouvrage, parmi lesquelles celle du RAC.

    Pour la première fois, le prosélytisme des chasseurs en direction des jeunes, dénoncé par le RAC depuis quelques années, est reconnu par des professionnels de l’enfance comme une atteinte aux droits des jeunes.
    Il faut dire que les faits sont sans conteste, avec l’autorisation de chasser donnée aux mineurs -autrement dit le droit de tuer-, le lobbying intensif mené par les chasseurs auprès du ministère de l’Éducation Nationale, et les complaisances de certaines inspections d’académie envers ceux-ci permettant les interventions dans les établissements scolaires.

    Le Cahier de doléances a été adressé par lettre ouverte au Président de la République avec demande d’audience et présenté aux groupes parlementaires et aux associations d’élus locaux. Sa publication est la première étape d’un mouvement en faveur d’une politique nationale globale et positive pour l’enfance auquel le RAC va continuer de contribuer, tant il est vrai que les mauvais traitements sur les animaux (dont la chasse fait partie) et les violences (physiques ou psychologiques) sur les individus, particulièrement les enfants, vont souvent de pair.

    Le cahier de doléances : http://docs.google.com/uc?export=download&id=0Bxw5cCck6v7jYjMxYTAwOTYtM2M3My00Y2YwLWExYmMtM2RhNzM0MGRjZmQw
    (pages 91 et 92)

    Posté par terrienne01, 13 juin 2010 à 12:39
  • Ah ! Ca ira ça ira !

    Les hôpitaux psychiatriques sont remplis de gens bien moins dangereux que les chasseurs en série. Il est clair que ces derniers sont des hystériques névrosés, mal baisés et sadiques au plus haut point "au même titre que les pédophiles" ( je sais que vous au moins vous ne m'insulterez pas de dire cela).
    Non, Gouvernement De Merde notre devoir de citoyen est d'empêcher la chasse et la cruauté envers les animaux sous toutes ses formes !!!
    Moi, je suis vraiment d'accord pour la faire la Révolution et je serai pas la dernière à vous suivre pour aller buter Sarkozy ( à coups de fusil et de banderilles, puisqu'il aime ça pour les autres !) et toute sa clique de charognards malfaisants. Si vous saviez à quel point ils me sortent par les yeux, à quel point je les hais, comme je voudrais qu'ils crèvent tous ! Et dire que tous ces décérébrés de français qui ont voté pour le Viandard Dictateur vont certainement le réélire en 2012... Franchement faut qu'on fasse quelque chose, c'est trop désespérant. Hé ! Les amis, la tête de la call-girl refaite ( grande amie du couturier tortureur péroxydé) en haut d'une pique, ça aurait de l'allure, non ?
    A côté des Sarkozy, Louis XVI et Marie Antoinette c'était presque du gâteau !
    Comme d'hab, je voterai pour les Ecologistes Indépendants au premier tour ou les Décroissants s'ils arrivent à avoir leur cinq cent signatures ( surtout pas Europe Ecologie, les verts et tout le bordel !!!) et je m'abstiendrai au second tour car jamais je ne voterai pour les socialistes non plus. Et dire que la Miviludes a tenté de faire interdire le très saint parti Ecologiste pro végétarisme La France en Action ! Alors que la très dangereuse secte UMP ne les dérange pas du tout, bien au contraire... Hélas, contrairement au parti des Viandards, Jean-Marc Governatori n'a jamais eu droit à ses cinq cent signatures pour se présenter à l'élection présidentielle.

    Posté par Natacharatvégane, 14 juin 2010 à 02:01
  • quelqu'un osera-t-il encore parler de démocratie en France, puisqu'on ne peut s'opposer à des pratiques meurtrières sans risquer d'être condamné....???
    ...et puisque tout n'est que copinage et tricheries???
    ...et que la mort de centaines de milliers d'animaux chaque jour fait des heureux????

    Posté par CHRISSOU BOUBOUS, 14 juin 2010 à 17:20
  • la lettre hebdo de g. charollois

    La preuve par la chasse

    En décrétant le 4 juin dernier que
    « l’obstruction à la chasse » serait passible d’une peine contraventionnelle de cinquième classe, le gouvernement révèle, d’une part sa soumission aux caprices farfelus d’un lobby, d’autre part, son caractère fondamentalement réactionnaire.

    Depuis 2002, la droite supprima le mercredi sans chasse qu’avait instauré la loi du 26 juillet 2000, rétablit la martre, le putois et la belette sur la liste des prétendus « nuisibles » dont les avait retiré un arrêté pris par Yves COCHET, aggrava les autorisations de chasse de nuit des oiseaux d’eau et de certains migrateurs terrestres, permit des tirs de loups, autorisa l’emploi de tendelles pour la capture des grives, multiplia les génuflexions et les hommages à sa majesté cynégétique.

    Or, les chasseurs à courre ne supportent pas que des jeunes gens viennent les narguer lors de leurs chevauchées féodales.

    Encore, si ces militants de la cause animale avaient bien voulu commettre quelques violences légères, cela eut été excellent pour l’habituelle propagande mensongère sur le thème : « les écologistes sont de dangereux terroristes ».

    Par ailleurs, la moindre violence aurait permis aux autorités publiques sous influence de frapper ces contestataires irrespectueux de quelques
    « saigneurs » locaux parfaitement notabilisés !

    Rien, hélas ! Pas d’agression, aucune contravention de violence légère à reprocher aux opposants aux véneries outragées.

    Alors, les relais du lobby s’agitèrent au parlement et obtinrent du gouvernement que la chasse française soit le premier loisir pénalement protégé, ce qui est sans exemple ni précédent.

    A ce stade, ce n’est plus du mépris mais de la compassion qu’inspirent ces politiciens réactionnaires qui sévissent en ce pays depuis trop d’années.

    Constatons, fait objectif, qu’une majorité de citoyens aspirent à l’abolition de la chasse à courre, persistance anachronique du temps des privilèges qui fut le temps de l’obscurantisme, de l’absolutisme royal.

    Ce folklore costumé ne serait que ridicule si l’enjeu n’en était pas la torture d’un animal traqué pendant des heures, mordu par les chiens, achevé à la dague.

    Mais, la chasse et la démocratie ne font pas bon ménage.

    Les 75% de français hostiles à la chasse à courre ne pèsent rien face aux proximités sociologiques incestueuses entre le personnel politique conservateur et ce monde désuet.

    Aussi, la chasse demeure le champ des privilèges exorbitants du droit commun. Le décret du 4 juin ne fait que s’inscrire dans cette dérive.

    Cette veulerie gouvernementale sera-t-elle utile à ceux qui l’inspirèrent ?

    Loin de là.

    Les manifestants contre les chasses à courre, militants de l’association DROITS DES ANIMAUX, ne cesseront bien sûr pas de manifester, car la liberté à l’instar de la vie, ça se défend. D’une manière totalement pacifique, ils assumeront la révolte des consciences face à l’insoutenable.

    Peut-être seront-ils déférés devant le juge de police pour s’entendre appliquer la nouvelle contravention d’obstruction à la chasse les exposant, au grand maximum à 1500 euros d’amende.

    Les principes généraux du droit offriront, pour les défendre, des éléments solides.

    L’accusation devra tout d’abord caractériser une infraction absurde.

    L’exception d’illégalité du décret sera invoquée, devant le juge du premier degré et, en cas de condamnation suspendue par l’appel, devant la cour. Puis, toujours dans l’hypothèse défavorable, devant la cour de cassation et après épuisement des voies de recours internes devant la cour européenne des droits de l’homme.

    Les opposants éventuellement condamnés par les juges français pourraient arguer des dispositions des articles 9 et 10 de la CONVENTION EUROPEENNE DES DROITS DE L’HOMME, textes qui protègent la liberté de pensée, de manifester des convictions, de les exprimer librement.

    Dès lors, conformément à sa mission et à sa jurisprudence, la haute cour de STRASBOURG appréciera le rapport de proportionnalité des intérêts entre la liberté de manifestation pacifique d’une conviction et la liberté de
    « servir » la biche et le renard.

    Beaux débats juridiques en perspective et surtout grande lumière sur une activité qui, parce qu’elle porte la mort, n’aime guère cet éclairage.

    Parler d’un fait social, débattre à son propos, ne pas le laisser dans l’ombre s’imposent pour qu’intervienne le vrai jugement : celui de l’opinion publique.

    Ce ne sera plus : « silence, on tue » entre soi.

    Au fond, JUPITER rend fous ceux qu’il veut perdre.

    D’éventuelles poursuites contre des militants non-violents feront plus de bruits que les trompes et sifflets des obstructeurs !

    Amis des animaux et de la Nature, quelle que soit la médiocrité des candidats aux élections prochaines, n’oubliez pas de sanctionner ceux qui depuis des années font la preuve par la chasse de leur absolue nuisance.

    Gérard Charollois

    Posté par terrienne01, 15 juin 2010 à 11:35
  • adhérez à l'ASPAS !

    Cher(e)s adhérent(e)s, cher(e)s ami(e)s,

    Les attaques sont nombreuses pour nous empêcher de mener à bien nos actions en faveur de la Nature et de la faune sauvage. La dernière en date est d’un nouveau registre car ce sont nos supports de communication militants qui sont visés.

    En effet, une personne anonyme (chasseur ?) a déposé plainte auprès du Jury de Déontologie Publicitaire (JDP) contre notre vidéo “Le cerf”, lui prêtant un contenu pornographique, dégradant et pouvant heurter la sensibilité des plus jeunes. Cette vidéo avait été réalisée dans le cadre de notre campagne pour l’arrêt de la chasse le dimanche, ainsi qu’une deuxième, “Le pique nique”.
    http://www.aspas-nature.org/index.php?option=com_content&task=view&id=71&Itemid=73

    Cette plainte vient d’être examinée par le JDP qui l’a rejetée ( http://www.jdp-pub.org/).
    “Le Jury relève que le film, diffusé seulement sur Internet, a pour objectif de lutter contre les accidents de chasse et pour la protection des animaux sauvages.
    Il observe que si les personnages mis en scène sont nus, ils sont néanmoins filmés sans que leurs parties génitales soient montrées et sans que la scène de séduction qui est explicite mais présentée en plans découpés et fugaces, puisse être qualifiée d'érotique. Ce film ne comporte donc pas de caractère pornographique; les corps sont présentés sans porter atteinte à la dignité humaine. Si la violence de la scène finale est indéniable, elle est toutefois présentée très rapidement et sans complaisance. Elle correspond aussi à la réalité de ce qu'est la chasse des animaux sauvages. La violence ainsi montrée est en lien avec le fait que l'association en cause souhaite dénoncer, elle demeure proportionnée et elle est conforme au message dont la diffusion est recherchée.
    En conséquence, Le Jury considère que la campagne ne contrevient pas aux dispositions précitées.”

    Nous ne pouvons que nous féliciter de cette décision qui nous conforte dans nos combats et nous servir de cette accusation pour être encore plus forts (plainte et verdict complets ci-joints).

    N’hésitez pas à communiquer autour de vous, à faire connaître l’ASPAS, à parler de nos actions, pour l’arrêt de la chasse le dimanche http://www.aspas-nature.org/index.php?option=com_content&task=view&id=71&Itemid=73, contre les interventions des chasseurs en milieu scolaire http://www.aspas-nature.org/content/view/388/61/lang,fr/

    Ensemble et nombreux nous serons plus forts !
    Soutenez-nous en ligne : http://www.aspas-nature.org/index.php?option=com_content&task=view&id=15&Itemid=35
    Soutenez-nous en imprimant bon de soutien ci-joint.

    Merci pour votre soutien.

    Salutations naturelles

    Madline REYNAUD

    ***********************
    Madline REYNAUD
    Directrice ASPAS
    Association pour la Protection
    des Animaux Sauvages
    BP 505 - 26401 CREST CEDEX
    Tél: 04 75 25 10 00
    Fax: 04 75 76 77 58

    Posté par terrienne01, 15 juin 2010 à 17:03
  • Bien sûr, chacun d'entre nous votera en son âme et conscience, et essaiera de faire pour le "moins pire", à défaut de pouvoir faire pour le mieux. Personnellement, je pense que le moins pire en matière de protection animale ce ne sont certainement pas les socialistes, qui se sont toujours montrés aussi nullissimes et sans coeur que la droite. Demandez donc à Brigitte Bardot ce qu'elle en pense ! Pas plus à gauche qu'à droite ses doléances et ses supplications n'ont été écoutées. De plus, cette femme exceptionnelle se fait régulièrement rouler dans la boue et insulter par les politiciens de gauche, et cela m'est insupportable. N'oubliez jamais n'ont plus que le monarque absolu Mitterrand était un gros viandard de chasseur, qui adorait se gaver d'ortolans et de "gibier", et qui était au moins aussi synique et mégalo que Sarkozy. De toutes façons, c'est tout le système de la République qu'il faut changer et en cela je rejoins parfaitement les Objecteurs de Croissance. Plus de tyrans à l'Elysée ( on transforme l'Elysée en logements sociaux !), bref plus de gouvernement tel qu'on le connait...
    Je sais, c'est utopique mais c'est l'utopie qui doit nous guider et nous faire agir dans la vie. Je ne me trahierai pas et je ne trahierai pas non plus mes frères et soeurs les animaux.

    Posté par Natacharatvégane, 15 juin 2010 à 21:13
  • Pardon pour les fautes de frappes à trahirai, non plus et cynique !!!

    Posté par Natacharatvégane, 15 juin 2010 à 23:26

Poster un commentaire