Ça branle dans le manche

Auschwitz commence partout où quelqu'un regarde un abattoir et pense: ce sont seulement des animaux. T.Adorno

14 juin 2010

Encore un qui a besoin de voir le sang couler pour bander

toros

Suite à la lecture de cette daube infâme, je m'étais dit que ça n'en valait pas la peine; pas la peine de torcher vite fait un argumentaire en réponse; pas la peine de poster un commentaire, même très court; pas la peine d'en parler; pas la peine de rien.
Que cet article demeure dans le néant, confit dans sa stupidité délirante.
Je parle d'un papier publié sur le site de Marianne2 dimanche 13 juin et écrit par un certain Elie Arié à propos de la corrida (je n'ai même pas envie de te fournir le lien; si tu veux y aller, débrouille-toi).
Intitulé " On ne va pas à la corrida pour voir du sang", cet article reprend les arguments les plus nazes des aficionados pour expliquer que la corrida, c'est autre chose qu'un spectacle pour vicieux dont l'érection est tributaire des flots de sang qui sortent des naseaux de la bête suppliciée.

Et puis, je me suis dit que ma journée serait plombée si je ne réagissais pas devant ce tombereau de conneries, dont une, surtout une, est digne de rentrer dans le grand bêtisier des propos de fin de banquet, quand, à bout d'arguments, complètement blindé, ridicule aux yeux de tous, le type balance une énormité telle que la honte s'abat alors sur ses proches restés lucides, pour des générations ...Et on entendrait des "C'est pas possible"..."C'est pas possible"...

Elie Arié dit en résumé que la corrida, c'est comme la boxe : tu ne vas pas assister à un match de boxe pour voir avec plaisir un des boxeurs se faire démonter la gueule.Non. C'est pour l'affrontement entre deux sportifs que tu y vas, pour mesurer leur combativité, leur technique, leur courage.
La corrida c'est kif-kif, dit-il; le sang qui coule, la mise à mort, c'est de l'accessoire, t'as pas raqué 120 € et posé ton cul dans dans une arène pour ça. C'est plutôt pour l'esthétique de la violence, la fluidité des passes et gna gna gna...   

Qu'est-ce que tu veux répondre à ça ? Lui rétorquer que les boxeurs, eux, ont choisi, librement, de monter sur un ring et de recevoir des gnons moyennant rétribution ? Que pour les plus doués d'entre eux, c'est même un job très rémunérateur ?
Que l'un comme l'autre se sont entraînés durement, avec les mêmes sparring-partners parfois. Qu'il y a donc une égalité de fait qui rend le combat de boxe attractif (pour celui qui aime) car incertain, autant qu'un match de tennis ?
C'est bien pour cela qu'il y a des paris. On n'est jamais assuré de l'issue du combat. Sera-t-il gagné aux points, par KO ? Et par qui ?

La corrida, elle, c'est un affrontement carrément et volontairement déséquilibré; le matador (tueur en espagnol) gagne tout le temps. Pour garantir sa victoire, l'animal est torturé, affaibli, rendu inoffensif. 
Rien de cela dans la boxe. A-t-on jamais vu un des boxeurs subir malgré lui une préparation destinée à lui ôter des moyens physiques (en lui entaillant des phalanges par exemple) avant le combat ? Et se prendre des coups de rasoir dans le dos pour amoindrir ses facultés de récupération entre chaque round ?

Elie Arié oublie, mais ça l'arrange bien, de noter que le toro n'a pas choisi de souffrir et de crever dans l'arène. On l'a contraint à connaître ce sort ignoble.
Pourquoi ? Parce qu'il est considéré comme un objet, un substitut, par des gens comme Elie Arié qui ont effectivement besoin de voir du sang couler et d'entendre des râles de douleur pour bander.

Posté par TAOMUGAIA à 08:46 - Traditions connes et cruelles - Commentaires [10] - Permalien [#]

Commentaires

    Merde aux crétins en short

    Bravo à Taomugaia pour ce billet. Les taurins, c'est comme les chasseurs, ce sont les rois de l'argument plus naze que naze. On le sait. Aucune surprise.
    Pour autant, ce sont les bidochons voyeurs derrière les barrières (sur la photo) qui me font le plus peur : tant qu'ils seront là à mater ce genre de "spectacle", les taurins gagneront. Ce sont les mêmes bidochons qui se pressaient (et qui se presseraient encore aujourd'hui) aux exécutions capitales publiques, les mêmes qui se précipitent au supermarché pour acheter leur bidoche pour le barbecue du dimanche midi (après la messe éventuellement), les mêmes qui braillent au stade de foot en se peignant la gueule aux couleurs de leur drapeau national, les mêmes qui sont prêts à faire la guerre à leurs voisins, toujours les mêmes crétins sans conscience.

    Posté par Régis, 14 juin 2010 à 10:20
  • à propos de marianne

    ce n'est pas la première fois (et sans doute pas la dernière) que ce torchon se distingue avec ce genre d'article. d'habitude, c'est surtout pour ridiculiser les gens de la PA. c'est récurent chez eux. ils ont toute une bande de joyeux drilles (dont une femme) qui ne peut pas voir les animaux (et leurs défenseurs) en peinture.

    Posté par terrienne01, 14 juin 2010 à 11:37
  • assez!!!

    assez de la cruauté organisée envers tous les animaux!!!assez de ces traditions d'un autre àge qui font de la souffrance et de l'agonie des animaux leur fondement!assez de ces bonnes consciences qui prétendent défendre les droits de l'homme dans toutes circonstances et tous azimuts au profit d'une suprématie de l'homme et aux dépens des animaux considérés dans le meilleur des cas comme des objets et dans le pire un simple produit de consommation!!ras le bol de ce monde stupide et immonde!!!

    Posté par brigitte, 14 juin 2010 à 12:54
  • enjoy my friends

    http://zone.pazenn.over-blog.com/article-6422004.html
    et merci à mon ami jean-paul richier, médecin psychiatre.

    Posté par terrienne01, 14 juin 2010 à 13:34
  • ...

    J'adore toujours autant ta façon d'écrire, elle me correspond vraiment. Ta dernière phrase résume très bien.

    Posté par louve, 14 juin 2010 à 14:27
  • suis bien d'accord, Tao... tu dis la tout ce que l'on pense, ce que l'on ressent dans nos tripes.
    et tu l'écris si bien que j'en ai des hauts le coeur en pensant à cette saloperie de corrida... tu le formules si bien que même le plus connard des connards ne pourrait PAS ne pas comprendre.
    ce que tu décris, c'est la pure et simple réalité qui met KO tous les pseudos arguments de ces pourris amateurs de violences envers les animaux...
    que quelqu'un aille se faire déglinguer la tête, c'est son choix... mais cela n'a rien mais alors rien à voir du tout avec ce que ce connard écrit dans son "article"... c'est même pas un article, c'est de la propagande méprisable... à gerber.

    Posté par CHRISSOU BOUBOUS, 14 juin 2010 à 17:16
  • Elie Arié, encore un frustré du croupion !

    Posté par Natacharatvégane, 14 juin 2010 à 20:20
  • Elie Diot

    " Elie Arié dit en résumé que la corrida, c'est comme la boxe : tu ne vas pas assister à un match de boxe pour voir avec plaisir un des boxeurs se faire démonter la gueule "
    Pas d'erreur , c'est un vrai con ! Plus idiot que méchant , ce qui le rend d'autant plus dangereux car face à un abruti , on boxe dans le vide ...

    Posté par azer, 14 juin 2010 à 22:04
  • encrore bravo pour les mots juste qui crient des vérités TAO

    ,moi ces sales cons,je leur dirais bien aussi que si le taureau par chance en bute un de ces assassins ,vite ,il y en a d'autres qui arrivent,c'est programmé le taureau doit mourir!les détails tu les a déjà expliqués mieux que je ne le ferais.bravo à toi d'être toujours sur le coup pour nous informer.

    Posté par catherine, 15 juin 2010 à 00:56

Poster un commentaire