Ça branle dans le manche

Auschwitz commence partout où quelqu'un regarde un abattoir et pense: ce sont seulement des animaux. T.Adorno

29 juillet 2010

Catalogne : c'est inadmissible ! La liberté d'humilier et de tuer est remise en cause !

4c4ffef1614a2

Les réactions outragées, agressives voire violentes, des aficionados espagnols comme français d'ailleurs au terme du scrutin qui a mis fin à la corrida en Catalogne sont normales. Comme est normale l'agacement compulsif et désordonné qui saisit un assassin quand sa future victime tente de fuir. Il s'agit ici d'un trait caractéristique qui fait, à cette occasion, de l'aficionado un individu terriblement frustré, à qui l'on retire son jouet, objet de toute son attention, sur lequel il transfère sa perversité et son sadisme.
Ils ont parlé de dictature revenant en Espagne, de suppression de liberté...Propos emphatiques que l'on dirait sortis de la bouche d'un renard se plaignant de l'interdiction de venir dans son poulailler préféré.
Ils n'étaient pas habitués, ces vicieux, à se voir opposer des freins et des limites à leurs pulsions malsaines, d'où leur malaise.
En vérité, ce sont des malades, comme le sont les viandards. Accros au sang, la perspective, même lointaine, d'un sevrage les rend fous.

Et ce qui accentue chez eux cette stupeur et ces tremblements, c'est de constater la triple légitimité de la décision d'abolir la corrida en Catalogne; légitimité populaire (plus de 180000 signatures recueillies pour lancer l'ILP), légitimité constitutionnelle (l'ILP a été validée par un tribunal constitutionnel catalan, le Consejo de Garantías Estatutarias) et enfin, légitimité démocratique puisque débats il y a eu, amendements il y a eu, travail en commission il y a eu, transparence il y a eu et vote (avec une majorité significative) il y a eu.
Comme dirait l'autre, ya pas photo ! Cette décision abolitionniste n'a pas été glissée en douce dans un paquet législatif voté en plein mois d'août, à la sauvette, pour échapper aux regards citoyens méfiants.
Non...Cette décision est le reflet de l'évolution des mentalités catalanes.
Ce qui signigie clairement qu'il y a désormais plus de gens sains là-bas que de malades.
Et ça, c'est une bonne nouvelle pour tous les animaux.

Posté par TAOMUGAIA à 07:57 - Traditions connes et cruelles - Commentaires [13] - Permalien [#]

Commentaires

    Oui, j'ai vu des réactions violentes au JT hier soir.
    Violentes et ridicules. Un toréro qui pleurait, mon dieu, mon dieu, pauv'petit va. Un vieux qui s'étranglait d'indignation que l'on puisse abolir cette magnifique tradition Espagnole.))
    Et ce matin j'apprends que cela risque d'aller mal pour les corridas madrilène. Allez, on pousse, ça ira.
    KlaRA

    Posté par KlaRA Desgaspard, 29 juillet 2010 à 09:33
  • j'ai vu et entendu ces réactions... j'espère qu'ils ont la trouille que toute cette saloperie disparaisse... hier soir, encore dû expliquer à un type que pourtant je croyais sensé, pourquoi cette corrida à la con dégueulasse DOIT s'arrêter...
    grave quand même...

    Posté par CHRISSOU BOUBOUS, 29 juillet 2010 à 11:57
  • avez-vous lu ?

    quand la connerie s'allie à la fureur et à la frustration :
    "C'est tout simplement un attentat culturel de la part des séparatistes catalans, une attaque comparable à celle des Talibans quand ils ont dynamité les Bouddhas".
    andré viard

    Posté par terrienne01, 29 juillet 2010 à 11:59
  • le billet de gérard charollois

    www.ecologie-radicale.org

    communiqué: le mercredi 28 juillet 2010 : échec à la torture.

    La CONVENTION VIE ET NATURE se réjouit de l'abolition, à compter de 2012, des spectacles de torture tauromachique en Catalogne.
    Le parlement de cette région d'Espagne adopte ce jour une réforme législative, sur initiative populaire, interdisant la corrida, texte adopté par 68 VOIX CONTRE 55.

    Seul le parti conservateur, PPE, vota contre cette avancée de la civilisation.

    Cette victoire est le fruit de la prise de conscience par une majorité de contemporains du caractère d'êtres sensibles de tous les animaux et de la honte que constituent les actes de cruauté perpétrés à des fins ludiques.

    Demain, la torture tauromachique sera abolie dans d'autres régions d'Espagne et en France car les lobbies et le populisme, méprisant pour le peuple, de certains élus locaux ne feront plus longtemps illusion.

    Un processus est en marche et il aboutit à ranger dans la profonde poubelle de l'Histoire les sévices atteignant tant les humains que les autres êtres sensibles.

    La presse débile ne veut voir en ce vote qu'une manifestation de nationalisme catalan en lutte avec un nationalisme castillan.

    Ces commentateurs sont dans l'erreur dès lors que la corrida n'est pas davantage un emblème Espagnol que ne le sont le noir franquisme et l'OPUS DEI.

    La corrida, n'en déplaise aux littérateurs besogneux, n'est pas une culture car jamais le supplice et la mort ne s'érigent en arts.
    C'est injurier l'Espagne que de l'affubler de ce spectacle sadique qu'aucun caractère ancien ne saurait justifier.

    Les faits s'imposent toujours et en cette affaire, il n'y a jamais qu'un herbivore perforé, déchiqueté, poignarder durant vingt minutes avant que mort s'en suive, pour amuser une foule malsaine.

    Alors, la symbolique nébuleuse de l'homme terrassant le sauvage et maîtrisant la mort ne résiste pas au principe de réalité.

    Deux députés Français, l'une de gauche, l'autre de droite ont déposé une proposition de loi portant abolition de la dérogation à l'interdiction des actes de cruauté couvrant la tauromachie dans les localités où existe une "tradition ininterrompue".

    Le parti conservateur et souvent réactionnaire dominant le parlement français peut, à l'instar des nostalgiques du franquisme espagnol, bloquer un temps cette proposition de loi.
    Mais l'heure viendra où l'humain accédera à ce haut degré de conscience lui faisant récuser tant la mort spectacle que la mort loisir.
    Le vote du parlement Catalan n'est point la victoire d'un nationalisme étriqué mais celle du respect du vivant et de la dignité humaine.
    C'est un pas vers le biocentrisme impliquant empathie et bienveillance envers tout être sensible.

    Gérard CHAROLLOIS
    CONVENTION VIE ET NATURE

    Posté par terrienne01, 29 juillet 2010 à 12:31
  • @ Terrienne

    Qu'attendre de mieux de la part d'un André VIAndaRD ... personnage tellement grotesque et outrancier qu'il envisageait (sans rire) avec l'UVTF de faire inscrite par l'UNESCO, la corrida au patrimoine immatériel de l'humanité !

    Le jour où la torture et la mort d'un être vivant sera inscrite en lettre de feu au patrimoine de l'HUMANITE ... il y aura vraiment à désespérer de ....l'HUMANITE

    Posté par Didou, 29 juillet 2010 à 12:59
  • hihi

    et moi qui venait te dire combien j'étais contente de cette décision des catalans.
    Quandf on verra le Pays basque (des 2 cotés de la frontière en faire autant), y'aura eu du progrès dans les mentalités !!
    Et bon été a toi, je ne viens pas souvent mais j'adhère !!

    Posté par PbC, 29 juillet 2010 à 13:07
  • On en parle

    ... sur d'autres programmes, ce matin, un chroniqueur de Télé Matin a fait son entrée en disant "bon aujourd'hui je vais vous parler de ceci, mais avant toute chose, vous avez entendu ? La corrida abolie en Catalogne, quel bonheur absolu !"
    Je profite de ce bon moment pour te saluer de la part de Valérie de La Forêt de Léa, elle m'a chargée de te faire de gros bisous.

    Posté par Kikekwa, 29 juillet 2010 à 15:33
  • ENFIN!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    ce matin j'ai reçu un mail d'un ami il avait mis comme titre ENFIN!!!!!! et un lien .en ouvrant ,quel bonheur oui ,ça fait du bien finalement d'être un peu espagnole!!!!! je dis ça mais heureusement qu'il y a des espagnoles qui aiment et respectent les animaux sinon rien ne serait possible.de plus en france,il y a de quoi faire pour éradiquer la connerie et la soif de sang!!!!en tout cas oula que c'est bon de lire de telles nouvelles

    Posté par catherine, 30 juillet 2010 à 00:18
  • @Terrienne

    en effet,
    je l'ai entendu, ce connard de Viard, sur les chaînes régionales... il est fou furieux ce type.

    Posté par CHRISSOU BOUBOUS, 30 juillet 2010 à 01:04
  • ah bon kikekwa? y'a des gens pour oser dire que l'abolition de la corrida les rends heureux??? ça, ça me donne grand espoir, parce que j'en entends pas beaucoup hélas des chroniqueurs et des intervenants qui pensent et parlent ainsi... on laisse trop entendre les autres et pas souvent ceux-là. ça me réjouit ça aussi...

    Posté par CHRISSOU BOUBOUS, 30 juillet 2010 à 01:06
  • C'est une nouvelle réjouissante même s'il y a encore du boulot et qu'il ne faut pas lâcher prise.
    En tous cas on sera à Nîmes pour montrer que nous ne voulons plus de ces spectacles avilissants.

    Posté par hébé, 30 juillet 2010 à 09:12
  • @ Chrissou Boubous

    Ouep, j'étais d'ailleurs heureuse de l'entendre, mais malheureusement on l'a rapidement coupé avec un "bon ce n'est pas votre sujet d'aujourd'hui..."
    Mais c'est quand même ça de pris !

    Posté par Kikekwa, 04 août 2010 à 10:50
  • @ Chrissou Boubous

    Ouep, j'étais d'ailleurs heureuse de l'entendre, mais malheureusement on l'a rapidement coupé avec un "bon ce n'est pas votre sujet d'aujourd'hui..."
    Mais c'est quand même ça de pris !

    Posté par Kikekwa, 04 août 2010 à 10:50

Poster un commentaire