Ça branle dans le manche

Auschwitz commence partout où quelqu'un regarde un abattoir et pense: ce sont seulement des animaux. T.Adorno

17 septembre 2010

Accident de chasse à Villard-de-Lans : un viandard qui roule n'amasse vraiment rien de bon

chamois

Il ne faut pas vendre la peau du chamois avant de l'avoir tué.
Viandard qui roule n'amasse pas mousse.
Un tiens qui lâche la proie pour l'ombre vaut mieux que deux tu l'auras bien mérité.
C'est pas de pot. Le chamois de septembre, c'est la rentrée à l'hosto.

Il aurait dû méditer (au jasmin) ces proverbes bin de chez nous, mûris par la sagesse et l'expérience.
Mieux, il fallait rester à la maison, entretenir bobonne et retourner le jardin (ou l'inverse) plutôt que d'obéir à sa pulsion de mort.

Puni qu'il est désormais. Vilain ! Tu ne recommenceras plus, ainsi... Bien fait, tu l'as eu patate crue !

A Villard-de-Lans (Isère plus à grand chose), secteur de la Combe Noire, le 15 septembre, ce chasseur crevait du chamois quand, voulant récupérer sa prise, il dégringolu, tombi, dévala la pente du ravin et quelques 200 mètres plus loin, fut arrêté par un pierrier.
Secouru et médicalisé sur place, il a été transporté ensuite dans un état grave au CHU de Grenoble.

Posté par TAOMUGAIA à 07:28 - Traditions connes et cruelles - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    Dégringoler, tomber, dévaler pour mieux choir

    Le viandard, après avoir "dégringolu, tombi, dévala", arriva au CHU.
    Normal.

    Posté par Régis, 17 septembre 2010 à 10:03
  • Il a lâché la proie pour l'ombre (de l'hosto).
    KlaRA

    Posté par KlaRA Desgaspard, 17 septembre 2010 à 16:23
  • Villard de Lans, nest pas loin des Chambarans...!

    Il a du se coucher tard pour expliquer son amour des cerfs, chevreuils et autres cervidés, en participant à une soirée promo de leurs passions.
    Je suis sûr que ce n'est pas le brame du cerf, mais le râle du viandard qui a aigayé les bois environnants.
    Je me suis renseigné auprès du service météo de L'aéroport de St Geoirs:
    Il n'avait pas neigé et les conditions de vol étaient excellentes, le problème c'est qu'il a loupé l'aterrissage.
    Les chasseurs de l'Isère remettent ça (écouter le brame du cerf dans les Chambarrans) les 21 et 28 septembre...!
    http://mesgrainsdesel.canalblog.com/archives/2010/09/13/index.html

    Posté par grainsdesel, 17 septembre 2010 à 18:01
  • ils doivent plus entendre grand choses les viandards,entre le brame du cerf,leurs rales de soufrances,et leurs rales de plaisir quand l'animal agonise(avec le coit siouplait),et le tir de carabine à répétition tout pres de l'oreille qui préfère faire la sourde a la longue.

    Posté par slider, 18 septembre 2010 à 14:20

Poster un commentaire