Ça branle dans le manche

Auschwitz commence partout où quelqu'un regarde un abattoir et pense: ce sont seulement des animaux. T.Adorno

26 décembre 2015

Ne comprenez-vous pas que vous êtes méchants ?

Liberté ! De quel droit mettez-vous des oiseaux dans des cages ?De quel droit ôtez-vous ces chanteurs aux bocages,Aux sources, à l'aurore, à la nuée, aux vents ?De quel droit volez-vous la vie à ces vivants ?Homme, crois-tu que Dieu, ce père, fasse naîtreL'aile pour l'accrocher au clou de ta fenêtre ?Ne peux-tu vivre heureux et content sans cela ?Qu'est-ce qu'ils ont donc fait tous ces innocents-làPour être au bagne avec leur nid et leur femelle ?Qui sait comment leur sort à notre sort se mêle ?Qui sait si le verdier qu'on... [Lire la suite]
Posté par TAOMUGAIA à 14:46 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

03 juillet 2013

I will be back

Ce blog a été délaissé depuis le printemps, la faute à un emploi du temps notablement chamboulé et donc réorganisé. Depuis 6 ans, je rédigeais un article par jour or, tenir un blog, c'est comme conduire un vélo : si tu t'arrêtes, tu te gaufres. Je me suis arrêté un chouïa et bien sûr, c'était coton de redémarrer.Mais the chauve must go on, les animals (on dit animals quand il y a plusieurs animaux) ont besoin de nous.  
Posté par TAOMUGAIA à 20:20 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
22 décembre 2012

La fourmi

  La fourmi Une fourmi de dix-huit mètres  Avec un chapeau sur la tête,  Ça n'existe pas, ça n'existe pas.  Une fourmi traînant un char  Plein de pingouins et de canards,  Ça n'existe pas, ça n'existe pas.  Une fourmi parlant français,  Parlant latin et javanais,  Ça n'existe pas, ça n'existe pas.  Eh! pourquoi pas?  Robert Desnos
Posté par TAOMUGAIA à 09:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
29 août 2012

Plein ciel

Plein ciel J’avais un cheval Dans un champ de ciel Et je m’enfonçais Dans le jour ardent. Rien ne m’arrêtait J’allais sans savoir, C’était un navire Plutôt qu’un cheval, C’était un désir Plutôt qu’un navire, C’était un cheval Comme on n’en voit pas, Tête de coursier, Robe de délire, Un vent qui hennit En se répandant. Je montais toujours Et faisais des signes : « Suivez mon chemin, Vous pouvez venir, Mes meilleurs amis, La route est sereine, Le ciel est ouvert. Mais qui parle ainsi ? Je me perds de vue Dans cette altitude, Me... [Lire la suite]
Posté par TAOMUGAIA à 07:27 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
20 août 2012

Un poisson d'avril

Un poisson d'avril Un poisson d'avril Est venu me raconter Qu'on lui avait pris Sa jolie corde à sauter     C'était un cheval Qui l'emportait sur son cœur Le long du canal Où valsaient les remorqueurs     Et alors un serpent S'est offert comme remplaçant Le poisson très content Est parti à travers champs     Il saute si haut Qu'il s'est envolé dans l'air Il saute si haut Qu'il est retombé dans l'eau. Boris Vian
Posté par TAOMUGAIA à 09:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 août 2012

Le zèbre

Le zèbre, cheval des ténèbres, Lève le pied, ferme les yeux Et fait résonner ses vertèbres En hennissant d’un air joyeux. Au clair soleil de Barbarie, Il sort alors de l’écurie Et va brouter dans la prairie Les herbes de sorcellerie. Mais la prison sur son pelage, A laissé l’ombre du grillage. Robert Desnos
Posté par TAOMUGAIA à 10:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 août 2012

Mon petit lapin

Mon petit lapin N'a plus de chagrin.Depuis le matin,Il fait de grands sauts Au fond du jardin.Mon petit lapinN'a plus de chagrin.Il parle aux oiseauxEt il rit tout hautDans l'ache et le thym.Mon petit lapinN'a plus de chagrin.Le voisin d'en faceA vendu ses chiens, Ses trois chiens de chasse Maurice Carême
Posté par TAOMUGAIA à 11:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 août 2012

L’écureuil et la feuille

Un écureuil, sur la bruyère, Se lave avec de la lumière. Une feuille morte descend, Doucement portée par le vent. Et le vent balance la feuilleJuste au dessus de l’écureuil ; Le vent attend, pour la poser, Légèrement sur la bruyère, Que l’écureuil soit remontéSur le chêne de la clairière Où il aime à se balancerComme une feuille de lumière. Maurice Carême
Posté par TAOMUGAIA à 11:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 juillet 2012

La grenouille aux souliers percés

La grenouille aux souliers percés La grenouille aux souliers percés A demandé la charité Les arbres lui ont donné Des feuilles mortes et tombées. Les champignons lui ont donné Le duvet de leur grand chapeau. L’écureuil lui a donné Quatre poils de son manteau L’herbe lui a donné Trois petites graines. Le ciel lui a donné Sa plus douce haleine. Mais la grenouille demande toujours, Demande encore la charité Car ses souliers sont toujours, Sont encore percés. Robert Desnos
Posté par TAOMUGAIA à 07:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 juillet 2012

Les oiseaux sont de la poussière d'âme

Chanson des oiseaux Vie ! ô bonheur ! bois profonds, Nous vivons.L'essor sans fin nous réclame ;Planons sur l'air et les eaux !Les oiseauxSont de la poussière d'âme.Accourez, planez ! volonsAux vallons,A l'antre, à l'ombre, à l'asile !Perdons-nous dans cette mer De l'éther Où la nuée est une île !Du fond des rocs et des joncs, Des donjons,Des monts que le jour embrase, Volons, et, frémissants, fous,Plongeons-nous Dans l'inexprimable extase !Oiseaux, volez aux clochers,Aux rochers,Au précipice, à la cime,Aux glaciers, aux lacs, aux... [Lire la suite]
Posté par TAOMUGAIA à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]